Quand tu écouteras cette chanson ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

 Lola Lafon 











Les confidences recueillies dans les différents écrits relatifs à cette collection Nuit au musée ont une teneur variable et on peut le comprendre en raison de l’artifice censé ouvrir les portes de la création littéraire par le biais d’une réclusion quelques heures nocturnes au sein d’un  musée. 


Cet opus a une tonalité particulière car le choix de Lola Lafon n’est pas anodin. Il la renvoie à l’histoire de sa propre famille et au coeur de souvenirs qui sont autant de plaies mal guéries.



Qui ne connaît pas Anne Frank ? Lecture quasi incontournable, par choix ou par obligation scolaire, la jeune fille prisonnière d’un étroit logement de fortune à la fin de la seconde guerre mondiale a suscité de nombreuses vocations de diaristes en herbe. Mais au-delà de cette publication très médiatisée, au point d’être revue et corrigée dans un souci de séduire le plus grand nombre, elle a été traduite, trahie et redessinée dans un souci de conformité ….


Pour Lola Lafon, qui redécouvre elle aussi à l’occasion de cette expérience l’historique de ce succès éditorial, la nuit est aussi une plongée en enfer, celles de la mémoire douloureuse de son histoire, celle de l’identité vis à vis de cette appartenance qui n’a plus rien de religieux, celle de la honte passée et des souffrances vécues. Anne Frank est encore plus pour elle la grande soeur que toutes les jeunes lectrices ont un jour rêver d’avoir. Parce qu’elle partage avec elle le poids d’un passé à refouler.



Cette nuit au musée est très émouvante, par ce qu’elle révèle de l’histoire du célèbre journal et par ce que suscite pour l’écrivaine cette expérience sans doute nécessaire.



180 pages Stock 17 Août 2022







Comment l’appeler son célèbre journal, que tous les écoliers ont lu et dont aucun adulte ne se souvient vraiment ? Est-ce que témoignage, un testament, une oeuvre ? Celle d’une adolescente enfermée pour ne pas mourir, dont les mots ne tiennent pas en place.


*


Relire chaque matin ce qu’on a écrit la veille est semblable à la barre quotidienne d’une danseuse face au miroir, un exercice d’humilité.


*


Ecrire n’est pas tout à fait un choix, c’est un aveu d’impuissance ; on écrit parce qu’on ne sait  par  quel biais attraper le réel.




Lola Lafon



Lola Lafon est chanteuse et romancière. Elle est née en 1974.

Lire aussi : Chavirer


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

Nuit nigériane

Articles populaires