Abonnés

Le champs des cris. ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

 Adrien Genoudet











La typographie des premières pages peut intriguer. Mais rapidement, on comprend qu’il s’agit de la reproduction d’un enregistrement avec ses blancs et même les grésillements de la bande. On retrouvera la même présentation pour les monologues ultérieurs. On comprend à travers les propos que l’homme interviewé a vécu des périodes noires au cours de la guerre et qu’il a combattu avec les résistants. 


Cette entrée en matière est au coeur de l’’intrigue, mais c’est avec les confidences du narrateur qui vient s’installer dans la maison de l’impasse du Champ des cris, qui le ramène à de nombreux souvenirs d’enfance, que l’on découvrira l’histoire des anciens occupants de cette maison, histoire riche des chaos et des souffrances qu’ont créé les deux guerres qui ont marqué le vingtième siècle.


Si le narrateur nous fait part des aléas de sa relation amoureuse, il s’efface cependant devant le poids des révélations que les bavardages de sa voisine et les découvertes d’indices dans la maison vont lui faire découvrir.


La construction est originale et attractive mais c’est l’écriture remarquable, avec les mots justes et les images si sensiblement évoquées qui m’a complètement séduite. Loin cependant d’une romantisation de la guerre, le style rend le récit encore plus poignant. 


Découverte de cet auteur dans le cadre du jury du Prix du deuxième roman, avec Lecture en tête



400 pages Seuil 29 Août 2022








Si je peux vous rendre service pour rétablir quoi que ce soit - la vérité des faits d’armes - pendant la période de la résistance - vous pouvez compter sur moi - je peux rechercher replonger dans mes souvenirs ———————je veux bien vous raconter Ariot —— vous raconter le maquis ———vous racontez l’usine ————vous parler des hommes ————— mais je m’arrêterai à Nevers ——— à la Libération———je n’ai rien à ajouter sur l’époque d’après


*



Quand je suis arrivé sur les lieux, quelques mois après la mort d’Onésime, impasse du Champ-des-cris, pour m’y installer le temps de laisser se dissiper quelques souvenirs éprouvants, j'ai retrouvé la maison dans un état presque intact ; c'est de dire encore engourdi par l'intensité, vorace, olfactive, de la cuisine ; car, bien que de petite taille, on ne sentait qu’elle.





Adrien Genoudet



Adrien Genoudet est né en 1988. Il est cinéaste et historien des images.








 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles populaires