vendredi 15 février 2019

Toute la ville en parle

Fannie Flagg










  • Broché: 512 pages
  • Editeur : Cherche Midi (7 février 2019)
  • Collection : Romans
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
  • Traduction (Anglais) : Jean-Luc piningre













J’ai tant aimé Beignets de tomates vertes, le roman, le film, les personnages énigmatiques et touchants, leur part de mystère bien préservé, j’ai aussi bien aimé les Filles de la Station service, Miss Alabama et ses petits secrets, même s’ils profitaient de la cote d’amour infinie du premier ouvrage. Alors forcément un nouveau Fannie Flagg , ça se tente. 

Malheureusement la magie n’est plus là. 

C’est l’histoire d’une ville du Missouri, depuis sa fondation par des colons suédois, jusqu’à nos jours et même au-delà. La succession des familles, les petits arrangements avec les morts, les tout petits mystères et les quelques drames d’une grande banalité, tout cela peut parfois être le terreau d’une saga passionnante. Sauf que là, pour le style, on est plus près de Oui-Oui au pays de Mickey que de Cent ans de solitude. C’est plat, décortiqué (ce que sont les nuggets au poulet rôti), Beaucoup de personnages, mais pas de risque de se perdre, leur généalogie est reprise à chaque fois qu’ils interviennent. Quant au subterfuge  fantastique, et le pseudo mystère qu’il laisse envisager, c’est léger, léger. Et finalement assez ennuyeux.

Les poncifs et réflexions philosophico-politiques volent au ras des pâquerettes, et les différentes époques sont caricaturées à l'extrême.


Donc grosse déception. Allez, je me refais une soirée Beignets  de tomates vertes.

Challenge Pavés Babelio 2019


#TouteLaVilleEnParle #NetGalleyFrance







Norma était sûre d'être la seule Américaine dépourvue d'une adresse électronique. Elle avait pourtant tenté de garder le contact avec de vieilles relations, mais elles n'appelaient plus, elles non plus. Le téléphone était passé de mode. Lorsqu'on avait besoin de s'adresser au service clientèle d'une entreprise, il fallait utiliser l'Internet. Si on avait la chance de pouvoir parler avec quelqu'un, votre interlocuteur vous répondait depuis l'Inde, avec un accent impossible.

*

A la fin, j'en étais venue à détester mon corps. A détester en avoir un. Tout s'est mis à se détraquer, j'avais l'impression de tomber en ruines, comme une épave. Quand ce n'était pas une chose, c'était une autre. On se fait retirer la vésicule, puis soudain le cœur bat trop vite, ensuite c'est l'opération de la hanche, et la cataracte, et les appareils auditifs.... Ça n'est jamais terminé.




Fannie Flagg, née Patricia Neal le  à BirminghamAlabama, aux États-Unis, est une écrivaine et actrice américaine. Elle est surtout connue pour son roman Beignets de tomates vertes, publié en 1987, dont l'adaptation cinématographique de 1991 a remporté un franc succès.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire