vendredi 17 mai 2019

A la recherche d'Alice love

Liane Moriarty






  • Broché: 464 pages
  • Editeur : Albin Michel (30 janvier 2019)
  • Collection : A.M. ROM.ETRAN
  • Existe en version numérique
  • Langue : Français
Traduction (Anglais) : Béatrice Taupeau








Il ya un truc qui déclenche le défilement compulsif des pages chez Liane Moriarty. A chaque fois c’est la même chose, pas besoin d’arriver à la page 80, deux à trois paragraphes et c’est parti, impossible d’arrêter. 

Sont-ce les personnages, terriblement ordinaires, avec ce petit grain de folie que l’on retrouvait avec le même plaisir un peu coupable dans la série télévisée Desperate Housewives? Est-ce l’art de générer des questionnements  sur le déroulement de l’intrigue? Il faut dire que dans A la recherche d’Alice love, la ficelle est bien visible, mais ça marche!

Donc Alice Love, sort d’une perte de connaissance traumatique avec la certitude d’être en 1998, c’est à dire 10 ans plutôt. Force est de constater que sa vie n’a pas évolué comme elle l’imaginait alors, puisque tout autour d’elle est méconnaissable. Ne serait-ce que la présence de ses trois enfants, elle qui en était restée à son statut de tout début de sa première grossesse. Et comment peut-elle être en train de divorcer de l’amour de sa vie?

Au rythme d’Alice, le lecteur va reconstituer le puzzle, allant comme elle de révélations en découvertes.  Tirant ou non des leçons de ce qu’elle observe de sa nouvelle vie, avec la chance de pouvoir influer sur les événements futurs, c’est une étonnante  perspective sur sa vie passée, et une opportunité unique de redresser la barre. 

On ne va pas chipoter sur l’interprétation les mécanismes de la mémoire, car on n’est pas dans un essai de neurophysiologie, et juste exprimer le plaisir de cette lecture aussi réjouissante que Petits Secrets, Grands Mensonges ou Le Secret du mari



Rendez-vous au prochain opus, avec impatience.



Et c'est ainsi qu'un vendredi, Alice Mary love perdit par mégarde une décennie complète de son existence à la salle de sport.

*

Bizarrement, elle savait que rien de tout cela n’appartenait au week-end précédent. Elle était incapable de dire quand ces événements avaient eu lieu. Récemment ou longtemps auparavant. Ils avaient eu lieu, un point c’est tout.
Elle était malheureusement incapable de s’ancrer dans le temps : aujourd’hui, hier, la semaine dernière, tout était confus. Elle flottait inexorablement au-dessus du calendrier, tel un ballon en goguette.

*

– Est-ce que ça fait partie d’une stratégie, tout ça ? Parce que tu vois, là, je ne comprends pas, et pour être honnête, je n’ai pas le temps. Ne me dis pas que tu veux changer les dispositions que nous avons prises pour ce week-end ! À moins que… oh non, putain, tu veux encore parler de Noël, c’est ça ?
– Pourquoi tu me parles comme ça ? » demanda Alice, son cœur battant la chamade. Rien de ce qui lui était arrivé aujourd’hui n’était aussi effrayant. « Qu’est-ce que je t’ai fait ?





Liane Moriarty est une romancière australienne.

Elle est la sœur de l'auteure jeunesse Jaclyn Moriarty (1968).

A la sortie de l'école, elle a travaillé dans la publicité et le marketing pour une maison d'édition juridique. Elle a ensuite dirigé sa propre société pendant quelque temps avant de devenir rédacteur publicitaire free-lance. 

En 2004, après une maîtrise à l'Université Macquarie de Sydney, son premier roman "Three Wishes" (Les trois vœux), écrit dans le cadre de l'obtention de son diplôme, a été publié. 

Elle est l'auteur de nombreux best-sellers dont "Le Secret du mari" (The husband's secret, 2013), phénoménal succès aux États-Unis et en France, et traduit dans 55 pays.







1 commentaire:

  1. Je m'appelle Dr. Ogbidi, je suis né dans un petit village d'Afrique, digne fils de Maître Kebbi. Mon père m'a confié le don sacré de notre famille avant de mourir. Chaque jour depuis l'âge de 10 ans, j'ai consacré ma vie à remplir mon devoir et à aider tous ceux qui me demandent de l'aide. A cause de cela, mes esprits puissants augmentent mon cadeau à celui de "Guide Sacré" avec la permission de mes ancêtres. C'est pourquoi j'ai dû voyager hors d'Afrique et au-delà pour mettre mon cadeau au service des personnes dans le besoin. Si vous avez besoin de mon aide dans les domaines suivants: sort d'amour, grossesse et tout autre type d'aide, n'hésitez pas à me contacter par e-mail: ogbidihomeofsolution1@gmail.com ou appelez / whatsapp via: +2348052523829
    Jusqu'à ce que je remplisse enfin mon devoir et mon destin.

    RépondreSupprimer