L'éblouissement des petites filles ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Timothée Stanculescu 




  • Éditeur ‏ : ‎ FLAMMARION (18 août 2021)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 368 pages








Cet été-là, ce n’est pas la chaleur écrasante qui fait l’objet des échanges à la boulangerie, bien qu’il fasse particulièrement chaud. Le sujet est bien plus dramatique : une jeune fille a disparu. 


Justine est bien sûr touchée par ce fait divers, même si elle ne connaissait que très peu Océane, à laquelle elle n’avait pas adressé la parole depuis l’école primaire. Touchée parce qu’elles ont le même âge et le même environnement. Et puis la population se rassemble d’abord pour une battue dans la forêt puis une marche blanche, l ‘émotion est contagieuse. 


Mais ce qui trouble Justine au cours de ces vacances au delà de ce fait divers, ce sont les sentiments amicaux mis à mal, c’est aussi l’émoi d’un amour violent et d’autant plus profond qu’interdit.


A cet âge en équilibre entre l’enfance encore proche, et une future indépendance tant souhaitée , les émotions bousculent, perturbent et font vaciller les certitudes autant que le fait divers qui a frappé le secteur.



L’autrice décrit avec une grande sensibilité l’état d‘esprit de cette adolescente, ordinaire, pas parmi les plus jolies, pas moche non plus. Les doutes qu’elle éprouve sur sa capacité à séduire la conduisent à tester son pouvoir attractif. Elle montre une ingénuité sensible, émouvante.


Tout au long du roman plane le mystère de la disparition, et si le temps qui passe réduit les chances de retrouver Océane vivante, les soupçons sont là, et il faudra attendre le dénouement pour comprendre ce qui s’est passé.


L’ambiance générale d’ennui, de chaleur accablante, du temps qui s’étire sans fin est très bien rendue. Et contribue au plaisir de cette lecture pudique et séduisante.




Et aujourd'hui, j'irai l'offrir au soleil, mon visage, en fermant les yeux. Et j'attendrai que cette journée passe, puis celle de demain, puis tout le temps qui me sépare de cette autre vie que j'aurai un jour.

*

Ici c'est le désert de la jeunesse, où les plus belles années de promesses et de folies se heurtent à cette immense rien. La seule chose que l'on puisse perdre par ici, c'est le sentiment de liberté. Le ciel ouvert absolument partout. Partout. Pas un abri dans ce désert. Tout s'évapore, tous les désirs et tous les possibles. Toutes les différences.






Timothée Stanculescu a grandi à Saint-Sever- de-Saintonge, en Charente-Maritime. Elle est née en 19991, est scénariste et étudie à La Fémis. L’Eblouissement des petites filles est son premier roman. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

La limite n'a pas de connerie ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Articles populaires