Un coup de hache dans la tête ⭐️⭐️⭐️⭐️

Raphaël Gaillard




  • Éditeur ‏ : ‎ Grasset (5 janvier 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 256 pages
  •  #Uncoupdehachedanslatête #NetGalleyFrance









Le génie est-il engendré par la folie ou la folie doit-elle son émergence au génie ? C’est l’éternel dilemme de l’oeuf et de la poule ! 


Au cours de cet essai qui surfe aux confins de la science et de la philosophie, tout en incluant le domaine de l’art, de multiples questions sont posées qui gravitent autour des liens forts qui unissent la création et la folie. 


A commencer par les origines. Comment cette propension de l’esprit humain à dérailler a -t-elle pu subsister malgré les fourches caudines de la sélection naturelle ? Il semble bien que cette fragilité de la psyché ait en effet été un facteur de pression sélective positive et que la disparition de l’homme de Néandertal au profit de l’homo sapiens en résulte. Plus fragile mais plus compétent. Plus intelligent mais moins fiable. C’est la rançon du progrès.


L’analyse des relations indéniables entre folie et création, s’appuie sur des pathologies particulièrement fécondes en matière de productions, la schizophrénie et la bipolarité. Mais le lien est plus complexe qu’il n’y parait. D’abord parce les études qui ont conclu à cette parenté forte de la maladie et de la création ne sont pas toutes fiables; et parce qu’il apparait aussi que cette créativité est finalement plus marquée dans l’entourage des personnes atteintes que chez les patients eux-même !


La psychiatrie est une spécialité médicale qui a ceci de particulier que son sujet se trouve à la lisière de la science et de la philosophie. Ce qui enrichit le propos de l’ouvrage. L’art n’est pas un parent pauvre de la thèse, et les références sont nombreuses, qu’elles soient en lien avec la peinture, la musique ou la création littéraire. 


Menée avec la rigueur d’une thèse, références à l’appui, le sujet bien que pointu est abordable, avec un bagage scientifique ou médical minimal. Il est passionnant, mais cela est un avis personnel, tant la folie me fascine, dans ce qu’elle révèle de notre fonctionnement. 


Merci aux éditions Grasset et à Netgalley.




Ce qui est en jeu dans la santé mentale, c’est bien davantage que perdre la tête, c’est risquer de se perdre.


*


Voici donc ce qui m’anime , Cet étonnement chaque semaine renouvelée face a la folie. Cet étonnement se double d'une interrogation tout aussi récurrente sur ce que ces troubles pourraient dévoiler de nous. Il constitue une catastrophe dans la trajectoire de l'être humain qu'ils affectent, et dans le même mouvement ils semblent révéler la trame de nos existences. 


*


Le monde du langage, ce que notre cerveau a rendu possible au cours de l'Évolution, c'est de suspendre le temps plutôt que le voir défiler. En la matière quelques secondes constituent déjà une éternité.








Normalien, psychiatre et expert judicaire, Raphaël Gaillard dirige le pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie de l’hôpital Sainte Anne et de l’Université de Paris. Ses travaux sur la conscience et les processus inconscients ont été publiés dans les plus prestigieuses revues de neurosciences et de psychiatrie. Il préside la Fondation Pierre Deniker, qui soutient la recherche sur les troubles psychiques et œuvre pour leur connaissance par le grand public. (Source  : Grasset)












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

La limite n'a pas de connerie ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Articles populaires