La nouvelle arche ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

 Julie de Lestrange












 Dans cette cité du futur, Mathilde a ses repères. Elle est brillante et appréciée, au centre de Génération où elle travaille comme chercheuse. Car on le découvre rapidement, la survie de l’humanité est compromise par l’épidémie qui a touché la population, et compromises les possibilités de mener à terme une grossesse pour les femmes. Les futurs citoyens se développent dans un utérus artificiel pendant une longue période qui fera d’eux à la naissance des êtres déjà fonctionnels. Pourtant, Mathilde découvre qu’un événement mystérieux a modifié les constantes étroitement surveillées d’une génération de « spécimens ». Perfectionniste, elle tient à comprendre ce qui s’est passé mais s’engage ainsi sur une voie hautement risquée qui la conduira à des découvertes inattendues et bouleversera ses certitudes bien implantées par son éducation. 


La Nouvelle Arche est un roman d’apprentissage, on suit les aventures périlleuses de la jeune fille qui ne reculera pas devant les dangers de vouloir comprendre ce qui se cache derrière les injonctions autoritaires de ceux qui détiennent le pouvoir. 


C’est aussi un grand roman d’aventures, avec beaucoup d’action, de rebondissements, de suspense.


On salue d’autre part l’imagination remarquable de l’autrice pour dépeindre cet univers futuriste, totalitaire, et construit avec une logique implacable. Julie de Lestrange évite l’écueil de rentrer dans des considérations scientifiques théoriques, pour ne décrire que ce qui est observable. 



J’ai dévoré ce pavé que je rêve de voir à l’écran.


Merci à Julie pour sa confiance et pour le plaisir que m’a procuré cette lecture.


800 pages Livre de poche 16 Février 2022 






Si ils veulent me tuer, ils le feront. Cela m'ennuierait, bien sûr, j'aime vivre, mais plutôt mourir que de construire mon quotidien autour de la peur; Je suis peut-être vulnérable là où je suis, mais au moins je suis bien. Et plus libre que n'importe qui.


*


Je ne pense pas que cela se produira. Les gens sont préparés. Chaque année apporte son lot de pénurie. Cela a commencé par l'eau, le bois, ensuite la nourriture, les transports, maintenant l'énergie…. Nous l'avions prédit. Personne ne sera surpris.


*


La nature est intelligente. Elle se venge du mal que nous lui avons fait. Quand L'Humanité aura disparu, elle ne s’en portera que mieux.


*


Tout a commencé par la grande dépression, dit-elle gravement. Le climat s'est dégradé en premier. Les saisons sont devenus incontrôlables. Il faisait trop chaud l'été, trop froid l'hiver. On manquait d'eau ou on en avait trop. Les inondations, les cyclones, les incendies, et les tempêtes se sont fait récurrents. Beaucoup d'animaux ont disparu. Nous avons saccagé les forêts, pollué les océans, tari nos ressources…



Julie de Lestrange



Julie de Lestrange a surtout écrit pour la télévision, le théâtre et le milieu du spectacle. 



Lire  aussi


Hier encore c'était l'été

Nous, les magnifiques





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

Inversion ⭐️⭐️⭐️⭐️

Articles populaires