Abonnés

L'unique objet de mon regard ⭐️⭐️⭐️

 Aurélie Lacroix 












Cernée par le malheur, la narratrice nous conte les heures sombres de sa vie. Après avoir succombé à une passion amoureuse aussi intense que délétère, aussi folle que toxique, elle sombre dans une profonde dépression, alimentée par une série de deuils.


Ce parcours mortifère sur plusieurs années tisse les liens entre Eros et Thanatos, sur le fil entre obstination et abandon sans jamais envisager la résignation.


On ne connaitra d’E., objet de cette passion, que ce que la narratrice nous en dit. Cette relation tumultueuse s’est nourrie des névroses de chacune, pour finir dans un mur. Il ne pouvait en être autrement. 


C’est sombre, plombant, malgré l’évocation d’être chers qui ont compté dans la vie de la narratrice, ceux-là justement que la maladie a ravis, et malgré le parcours artistique fait de nombreuses références littéraires, de vernissages, de performances que l’autrice met en lien avec des épisodes de leur histoire ou des évocations de moments clés.


Aurélie Lacroix raconte avec une émotion que traduit bien son écriture, qui tente de donner un sens au chaos que son personnage a traversé. 


 176 pages 23 août 2023 Cambourakis








Nous avons tendance à penser que chacun de nos morts vit en nous. C’est vrai. Mais je crois aussi que chacun de nos morts emporte un peu de nous. Le vide est double. Celui de la personne que nous avons aimée et celui de la personne que nous avons été à ses côtés. 


*


Je suis heureuse d’être une femme. C’est dur, il faut se battre tout le temps, se justifier en permanence, mais je détesterai être une homme. Ce sont les femmes qui gouvernent le monde, pas l’inverse, en dépit de tout ce que l’on essaie de nous faire croire depuis la nuit des temps. 




Aurélie Lacroix (II)




Aurélie Lacroix est née en 1983 en Corrèze. Elle a longtemps travaillé à Paris dans l’édition, notamment aux Éditions de l’Olivier, avant de s’installer à Bordeaux. Cette passionnée de littérature et d’art contemporain est sensible aux démarches de Joan Didion, Sophie Calle, Nathalie Léger et Édouard Levé. L’Unique Objet de mon regard est son premier roman.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

Boulette ⭐️⭐️⭐️⭐️

Articles populaires