Abonnés

La bagarre ! ⭐️⭐️⭐️

 Léo Lebrun 











Le risque est grand de se heurter à des limites bien tangibles lorsque l’on décide de reprendre une activité sportive avec des ambitions de futur champion ! Le narrateur, qui a arrêter  sa pratique du judo à la ceinture marron rêve d’achever ce parcours avec en ligne de mire le graal du grade : la ceinture noire. Mais rapidement ses articulations limitent ses ambitions. C’est l’occasion pour lui de revenir sur une enfance au sein d’une famille sportive puisque son père Frédéric Lebrun a été une figure  de proue du judo national, avec David Douillet et Teddy Riner. 


Récit autobiographique plutôt que roman, le texte nous immerge dans la vie quotidienne d’une famille dont la raison de vivre est le sport de haut niveau, mais relate aussi les sentiments et les émotions qui naissent à la fois de l’irruption des souvenirs mais aussi de ce que suscite le fait d’écrire :

« L'une des choses que j'ai préféré dans Yoga, est aussi l'une des choses que je préfère dans Céline, à savoir ce « truc du livre » en train de se faire. J'ai aimé l'histoire du devenir de ce livre, car il exprime bien ce que j'ai éprouvé lors de mes premiers mois d’écriture. »


Témoignage intéressant pour ce premier écrit.


280 pages Panseur 7 mars 2024










Les hommes n'ont généralement qu'une misérable attention à ce que vivre peut signifier. Vivre ? La question ne se pose tout simplement pas. Et ceux qui la posent me semblent toujours un peu à côté de la plaque. Ils plongent dans la première méthode de développement personnel sur laquelle ils tombent sans se demander si cette libération en six principes n'est pas une aliénation de plus.


*


Peut-être que le sens de la vie c'est de choisir ses prisons. L'important est de ne pas perdre le double des clés.


*


L'une des choses que j'ai préféré dans Yoga, est aussi l'une des choses que je préfère dans Céline, à savoir ce « truc du livre » en train de se faire. J'ai aimé l'histoire du devenir de ce livre, car il exprime bien ce que j'ai éprouvé lors de mes premiers mois d’écriture.




Leo Lebrun


Né en 1986, Léo Lebrun a appris à écrire avec Christiane, sa maîtresse de CP, à l'école publique Jules Michelet (Talence, Gironde). Vainqueur d'un concours d'orthographe en classe de quatrième, il s'est occasionnellement autorisé à écrire dans des carnets, le plus souvent lors de voyages.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article le plus récent

Voltiges ⭐️⭐️⭐️⭐️

Articles populaires